Comment agir avec un chien qui vieillit ?

Votre fidèle compagnon prend de l’âge. Le petit chiot qui est arrivé à la maison, sautant partout et mordant dans tous les recoins de la maison, a laissé place à un vieux bougon, que l’on aime toujours autant mais qui n’apporte plus le même dynamisme. Cette situation est normale, mais ne doit pas vous empêcher de réagir comme il faut quand il n’écoute pas vos ordres.

La sagesse n’accompagne pas tous les chiens

Chez l’être humain, on aime dépeindre les personnes âgées comme de sages personnes toujours capables du meilleur. Au final, si certains ont bien ce trait de caractère, d’autres sont têtus pour ne pas dire bornés. C’est la même chose pour les chiens âgés. Ils n’écoutent parfois plus quand vous lui dites de s’asseoir et il reprend son habitude de manger tout ce qu’il trouve par terre. Pis, il pense que la maison dans laquelle il vit est devenue la sienne. Il va sur votre lit, ronge les objets qui gênent et ne veut pas se pousser quand vous passez.
Ne l’acceptez pas et faites-lui comprendre que c’est « non ». Si vous faites preuve d’autorité, il vous écoute. L’utilisation d’un accessoire comme ceux que l’on trouve sur collier-de-dressage.info ne sont pas forcément nécessaire, sauf s’il se montre agressif. Cela arrive avec certains chiens qui ne savent comment réagir face aux enfants ou aux chiens plus jeunes.

La compréhension du maître est importante

À 9 ou 10 ans, n’exigez plus les mêmes activités de votre chien que lorsqu’il avait 2 ans. Soyez compréhensif. Vous aussi, quand vous serez âgé, vous n’aurez peut-être plus envie de courir partout ou d’être gentil tout le temps. Jouez quelques fois avec lui tout en limitant les efforts, d’autant plus s’il s’agit d’une race cardiaque. Évitez au maximum que le chien ne devienne trop sédentaire ou inactif. Favorisez aussi son bien-être en lui donnant une alimentation équilibrée et en s’assurant régulièrement auprès d’un vétérinaire que sa santé est bonne. De l’arthrose ou un problème musculaire peuvent être très ennuyeux pour lui et le rendre passif.
Sachez cependant le laisser tranquille quand il le souhaite. Si vous vous approchez de lui pour un câlin et qu’il se relève pour se coucher trois mètres plus loin, ne réagissez pas mal ou n’allez pas le coller égoïstement. Votre chien vous aime, mais la tranquillité lui est chère. Cela ne l’empêchera pas de vous être fidèle et de venir vous voir quand il sera moins fatigué.
Essayez aussi de ne pas l’abandonner au profit d’un autre animal. Si
vous adoptez un second chien, avec qui vous partagez tout, il risque de prendre cela comme une trahison et d’éprouver une grande tristesse. Cela ne fera que créer une fracture entre lui et son maître.

Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *