Que faire pour stopper les aboiements de son chien ?

Il est toujours ennuyeux et délicat de répondre aux lamentations de son voisinage pour aboiements intempestifs ! Que faire alors pour ne pas déranger le sommeil de ses voisins ou pour arrêter de les perturber ?

Les mesures anti-aboiement

La législation considère comme normaux les bruits causés par les animaux de compagnie. Mais, elle punit tout propriétaire ne prenant pas toutes les dispositions nécessaires et susceptible de gêner l’environnement avoisinant. Dés lors, si le maître n’intervient pas, on peut considérer ces aboiements comme une nuisance sonore répréhensible de sanction.
Pour y remédier, interagir sur l’éducation canine suffit bien souvent à calmer ou à arrêter les aboiements de l’animal. On peut faire appel à un dresseur canin ou s’adresser à un comportementaliste. Ce professionnel est parfaitement habilité à comprendre et à maîtriser votre chien. L’emmener dans un chenil est une autre alternative pour le sociabiliser et faire stopper ses aboiements.

Comprendre son chien

On dit qu’un chien qui aboie, ne le fait pas pour rien ! Il se comporte ainsi pour de multiples raisons : il a peur, il est confus ou troublé, il s’ennuie et veut attirer l’attention de son maître, il a été mal dressé, etc.

Pour aller à l’essentiel, il faut essayer de camper sur sa position de désapprobation et agir fermement. En lui adressant un «  Tais-toi », «  Assis », « Silence », peuvent être un commencement au retour à l’ordre. Ignorer ses jappements incessants représente une toute autre technique. Tout comme le fait de le surprendre ou de le distraire sur autre chose.

Cadrant avec ces méthodes douces, il est aussi recommandé de faire comprendre à son chien une bonne fois pour toutes, qui est le dominant et qui est le dominé.

Les dispositifs anti-aboiement

Certains systèmes sont plus énergiques et envoient des stimulis auxquels le chien est sensible. Pour citer ces objets qui arrêtent les aboiements :

  • Le pistolet à eau : Il ne fonctionne pas avec tous les chiens, car certains peuvent le considérer comme un jeu.
  • Un collier anti-aboiement. Il en existe trois sortes : à ultrason, fonctionnant avec une odeur répulsive, à décharge électrique ou électrostatique. Vous pouvez acheter votre collier anti-aboiement pour chien sur collier-antiaboiement.fr
  • Une muselière : Elle n’est à utiliser qu’en cas de force majeure (si les aboiements du chien perdurent) et pour une  durée restreinte.

Ces accessoires ne constituent pas une solution miracle et sont à employer avec parcimonie. Ils agissent pour punir le chien et pour lui démontrer qu’aboyer en permanence mène à des désagréments. La meilleure méthode, adaptée et efficace, se calque sur l’attitude et la compréhension du chien. Le conforter, s’occuper de lui et le rassurer sont des moyens garantis de changer positivement son tempérament… et de le calmer.

Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *