Pourquoi faut-il assurer son chien quelque soit la race ?

Décider d’adopter un chien est un engagement et une responsabilité. Vous devrez être en mesure de lui assurer notamment les meilleurs soins médicaux. Souscrire à une mutuelle pour chien vous allègera de cette dépense. D’un autre côté, la loi vous rend responsable des actes perpétrés par votre toutou, d’où l’importance de disposer d’une assurance de responsabilité civile.

Comparateur Assurance Chien
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Parce que c’est obligatoire

En tant que propriétaire, vous êtes légalement le premier responsable des dommages matériels ou corporels causés par votre animal de compagnie. Aux yeux de la loi, vous êtes dans l’obligation d’être couvert par une assurance de responsabilité civile qui prend en charge les indemnités à verser aux victimes. Cette précaution s’avère indispensable surtout si votre toutou est de nature turbulente, joueuse et quelque peu agressive. En principe, la couverture est d’ores et déjà incluse dans votre assurance habitation. Inutile donc de souscrire à un nouveau contrat sauf si vous avez adopté un chien dit « dangereux ». On parle ici des races de la catégorie 1 et 2. La première catégorie rassemble les chiens d’attaque dotés de caractéristiques morphologiques semblables à un Mastiff, un Pitbull ou un Tosa. La seconde catégorie est pour sa part représentée par les chiens de garde et de défense incluant le Rottweiler, le Tosa et le Staffordshire terrier ou American Staffordshire terrier. L’assurance habitation refuse habituellement de couvrir ces animaux compte tenu de leur dangerosité. D’où la nécessité de se tourner vers les assureurs spécialisés. La démarche est importante, car sans police, vous ne pourrez pas obtenir le permis de détention. Or, ne pas détenir ce document vous expose à une peine de trois mois de prison et 3750 euros d’amende.

Parce que c’est important pour sa santé

La longévité et le bien-être de votre toutou passent par des soins médicaux rigoureux. Un bémol s’annonce pourtant : le prix des prestations vétérinaires est particulièrement élevé et n’est pas forcément accessible à tous les budgets. En effet, la médecine animale use aujourd’hui des technologies aussi pointues que celles dédiées aux humains notamment en matière de scanner, de radiographie, de chimiothérapie ou d’analyses. La solution est alors de souscrire à une assurance ayant pour vocation de rembourser les dépenses en santé de votre chien. Le niveau de remboursement dépend des formules choisies. Les offres basiques prennent en charge 50% des frais vétérinaires et ne garantissent que quelques actes. La formule standard est un peu plus couvrante en proposant un taux de remboursement minimum de 70% et inclut la prise en charge de la stérilisation. Enfin, la formule premium est la plus complète, car elle rembourse jusqu’à 100% des dépenses et prend en charge des actes d’habitude exclus des assurances pour animaux comme la vaccination, l’alimentation thérapeutique, la vermifugation ou la stérilisation. Avant de choisir l’assurance, il convient de vérifier certains points du contrat notamment la franchise, les plafonds de remboursement, les délais de carence ainsi que les exclusions de garantie. Le prix entre bien évidemment en ligne de compte et dépend entre autres de la race de votre chien, de son âge, de ses antécédents médicaux, de la formule choisie et des garanties offertes.